La nouvelle norme EN 388 met l’accent sur la protection contre les coupures

Vous apprendrez dans cet article comment sont réglés les procédés de test de la protection contre les coupures appliqués aux gants de protection et à quoi vous devrez dorénavant faire attention.

Les mains sont le plus important des outils d’un artisan. Il convient donc plus que jamais de les protéger de la meilleure façon possible. Vous avez pour cela à votre disposition des gants qui ont été sans cesse perfectionnés au cours des dernières années. Dans le domaine des gants de protection contre les coupures notamment, l’emploi de fils de plus en plus solides assure une meilleure sécurité. La nouvelle version de la norme EN 388 sortie en 2016 a défini de nouvelles méthodes de test et d’évaluation des performances. Nous vous présentons la nouvelle norme EN 388:2016.

Que définit la norme EN 388:2016?

EN 388:2016 est la norme la plus importante pour ce qui est des gants de protection contre les risques mécaniques. Elle définit les exigences, les procédés de test, le marquage et les informations du fabricant pour les gants de protection contre les risques mécaniques. Notamment pour ce qui est des gants de protection contre les coupures, le perfectionnement permanent de la construction des fils résistant à la coupure a conduit souvent à ce que l’ancien procédé de test selon EN 388:2003 ne fournisse plus de résultats éloquents en matière de protection contre les coupures parce que la lame circulaire s’émoussait pendant les tests.

Pour vous, cela signifie: la nouvelle norme vous aide à identifier plus facilement les gants les mieux adaptés à la tâche à effectuer.

Comment savoir si des gants de protection sont conformes à la norme?

La norme EN 388:2016 réglemente également le marquage et le contenu des informations du fabricant: un pictogramme symbolisant un marteau est le caractère visuel majeur. Au-dessus est indiquée la norme utilisée pour les tests – dans l’idéal donc EN 388:2016. Au-dessous figurent 4 chiffres entre 1 et 5, une lettre de l’alphabet entre A et F et un P en option. La combinaison de ces chiffres et lettres vous indiquera comment le gant s’est comporté dans les tests face aux différents risques mécaniques. Le paragraphe suivant vous renseignera sur la signification exacte:

  • Chiffre 1 – résultat du test de résistance à l’abrasion: un échantillon est soumis à un disque rotatif garni de papier abrasif jusqu’à ce que la matière soit percée.
  • Chiffre 2 – résultat du test de résistance à la coupure: dans le «Coupe Test», une lame circulaire tourne d’avant en arrière sur la surface de l’échantillon à force constante de 5 newtons. La question est la suivante: combien de temps faut-il pour couper à travers le tissu du gant?
  • Chiffre 3 – résistance à la déchirure: le gant à tester est déchiré sur une longueur d’un bon centimètre et placé ensuite dans une machine de mesure de la force de traction. Elle mesure la force de traction nécessaire pour continuer à déchirer le gant dont la déchirure a déjà été amorcée.
  • Chiffre 4 – résistance à la perforation: un clou est appuyé sur l’échantillon jusqu’à le perforer. Dans ce cas aussi, la force nécessaire est mesurée.
  • Lettre de l’alphabet – résultat du test de résistance à la coupure selon EN ISO 13997 (voir plus bas).
  • P – Protection optionnelle contre les chocs: ce test est appliqué notamment aux gants rembourrés. Ces gants de protection doivent amortir les chocs contre les articulations, le dos de la main et la paume de la main. Le test est effectué selon la norme séparée EN 13594.

Sont considérés des «gants de protection contre les risques mécaniques» uniquement les gants qui ont atteint un niveau de protection supérieur à zéro dans au moins un des quatre premiers tests.

Comment se différencient les deux méthodes de test de résistance à la coupure?

Veuillez noter qu’il n’y a aucun lien entre les deux variantes du test. Les deux procédés sont radicalement différents et les résultats sont donc inégaux. Il faut donc tenir compte de la même manière les deux variantes dans l’évaluation. Grosso modo, le test de coupure simule le travail avec des objets tranchants et relativement légers. Le procédé selon ISO 13997 permet de tirer de meilleures conclusions face à différentes actions de forces croissantes.

Procédé de test selon EN 388:2003 – coupe test

  • Le test de coupure («Coupe Test») sert à déterminer le nombre de cycles nécessaires pour couper à travers l’échantillon avec une lame circulaire en rotation tout en appliquant une force constante de 5 newtons.
  • La valeur de référence est la comparaison avec une matière de référence et un indice calculé sur la base de ce parallèle.
  • Suivant le résultat, le gant sera classé dans le niveau de performance de 1 à 5 respectif, voir le tableau ci-dessus (marquage).

Procédé de test selon EN 388:2016 – ISO 13997

  • Si la lame s’émousse pendant le test de coupe, un test supplémentaire selon ISO 13997 est nécessaire.
  • Le gant est soumis à une lame à usage unique.
  • Dans ce test, on détermine la force (en newtons) nécessaire pour couper à travers l’échantillon.
  • Suivant le résultat, le gant sera classé dans le niveau de performance de A à F respectif, voir le tableau ci-dessus (marquage).

 

Est-ce que je peux continuer d’utiliser mes vieux gants?

Oui, vous pouvez continuer d’utiliser les gants marqués selon la norme EN 388:2003. IMPORTANT: Compte tenu des changements intervenus dans le domaine de la protection contre les coupures, vous devez actualiser votre évaluation des risques et vos instructions.

Tous les gants Würth portent déjà le nouveau marquage. Notre assortiment couvre tous les niveaux de performances de la nouvelle classification. En définitive, le choix devra moins porter sur les normes que sur les exigences concrètes dans la pratique: choisissez les gants qui vous protègeront le mieux contre les risques potentiels liés à votre travail de tous les jours.

 

Ici vous pouvez voir toute notre gamme de gants de protection contre les coupures conformes aux normes!

Beitrag teilen auf: