Revenir en toute sécurité sur le «plancher des vaches» grâce à un équipement de protection individuelle antichute (EPI antichute)

0
452

Selon la SUVA, de nombreux accidents graves du travail ont lieu chaque année lors de travaux de construction et de montage suite à des chutes dues à l’absence de dispositifs de protection antichute. Les conséquences peuvent être très graves: il n’est pas rare qu’une chute, si elle n’est pas mortelle, se solde par une invalidité.

Il est absolument indispensable de se munir d’un EPI antichute adapté et répondant aux exigences du domaine de travail afin de minimiser grandement le risque d’accident grave.

Quand utiliser un dispositif antichute?

Un EPI antichute est indiqué dans de nombreux cas. Dont notamment:

  • Travaux de toiture, en façade et travaux du bâtiment
  • Travaux sur des grues
  • Travaux dans des entrepôts de grande hauteur
  • Travaux sur des véhicules
  • Travaux sur des poteaux et des lignes aériennes
  • Travaux sur des arbres
  • Travaux sur des échelles
  • Travaux sur des terrains escarpés
  • Travaux dans des puits ou des canalisations

À quoi faut-il faire attention pour le choix d’un EPI antichute?

Le travail avec un équipement de protection individuelle antichute exige que l’on fixe des priorités. Cela réduit considérablement le risque résiduel lié à des travaux dangereux en hauteur. La priorité 1 devrait être le système de retenue, lequel consiste la plupart du temps en un harnais antichute et en une corde avec raccourcisseur.  Le système de retenue a pour fonction d’écarter le risque de chute. La priorité 2 est accordée au système de positionnement, lequel laisse, par le positionnement de l’utilisateur, les mains libres pour travailler et empêche une chute libre. La troisième et dernière priorité, non moins importante, revient au système antichute qui retient l’utilisateur en cas de chute et amortit la force du choc. Pour réduire davantage le risque (par ex. réduction des hauteurs de chute), on peut de plus utiliser des dispositifs d’assurage. Ces dispositifs étant cependant homologués exclusivement pour des travaux verticaux au-dessus de la tête, il est indispensable de prendre connaissance des informations du fabricant dans le cas d’une utilisation horizontale et de n’utiliser ces dispositifs que lorsque le fabricant le recommande expressément.

Comment est constitué un dispositif antichute efficace?

Le harnais antichute

Le harnais antichute est le système de maintien et de positionnement. Il fait office d’interface entre l’utilisateur et la chaîne de sécurité, autorisant un travail à mains libres en hauteur. Il est important de veiller à ce que le design soit ergonomique et qu’il s’adapte de manière optimale à l’utilisateur, car il assure sa sécurité et lui permet d’avoir confiance dans son équipement. En cas de chute, les forces de retenue sont réparties sur les cuisses, le bassin, la cage thoracique et les épaules, épargnant ainsi les organes internes.

 

Das Auffanggeraet

Dispositif antichute (coulissant)

Le dispositif antichute relie le harnais antichute à un point d’ancrage approprié. On l’utilise également pour raccourcir la corde. On notera que, sauf marquage différent du fabricant, le dispositif antichute est exclusivement autorisé pour une utilisation verticale. En cas de chute ou d’accélération soudaine, ils se verrouillent sur la corde et empêchent ainsi la chute.

 

Das Hoehensicherungsgeraet

Dispositif d’assurage

Le dispositif d’assurage fait partie du système de retenue qui, associé à un harnais antichute, freine automatiquement en cas de chute et amortit celle-ci (comme les ceintures de sécurité dans les automobiles). Sauf déclaration alternative du fabricant, les dispositifs antichute coulissants comme les dispositifs d’assurage sont exclusivement réservés à une utilisation verticale.

 

 

Voici à quoi ressemble un EPI porté correctement:

Contrôle et entretien

Les travaux en hauteur peuvent parfois être mortels. Il est d’autant plus important que l’équipement et toutes les pièces qui s’y rapportent soient en parfait état. La norme EN 365 recommande qu’un EPI antichute soit contrôlé au moins une fois par an (tous les 12 mois) par un spécialiste. Si l’EPI antichute est utilisé quotidiennement, il faut même le contrôler et le vérifier 2 à 3 fois par an. Indépendamment des vérifications régulières effectuées par des spécialistes, chaque utilisateur doit vérifier lui-même son équipement avant chaque utilisation pour s’assurer qu’il ne présente aucun défaut et de le (faire) réparer dans les règles. En outre, les ceintures de maintien et les harnais de sécurité ont une «date de péremption» indiquée par le fabricant et qui doit absolument être respectée. En cas de chute, de charge thermique importante, après un fort encrassement ou la déformation des pièces métalliques, il faut contrôler et entretenir l’équipement et remplacer les sangles, cordes, etc.

Le service Master Würth propose une vérification annuelle des produits de protection antichute.

Veillez à ce qu’il soit en bon état – Votre vie pourrait en dépendre!

Utilisez uniquement des produits de protection antichute vérifiés et homologués par un expert.

Un produit de protection antichute endommagé doit être immédiatement retiré de la circulation.

 

Par exemple:

  • Endommagement des ceintures et des cordes à hauteur des harnais et des coutures
  • En cas de forte sollicitation thermique, traces de fusion, perles de soudures vitrifiées etc.
  • Ferrures déformées, corrodées et inopérationnelles
  • Forts encrassements
  • Après une chute
  • En cas de contact avec des produits chimiques
  • Sollicitation excessive par rayonnement UV
  • Plaques signalétiques illisibles

 

Note importante: Il est interdit d’écrire sur les harnais et les cordes, notamment sur les plaques signalétiques, avec des marqueurs. À moins qu’il existe des emplacements prévus spécialement pour l’inscription!

 

 

 

Durée d’utilisation de produits de protection antichute –  Vos produits de protection antichute sont-ils encore utilisables?

La durée d’utilisation des produits de protection antichute dépend des conditions d’utilisation respectives. Les règles de sécurité et de prévention suivantes sur les lieux de travail (BGR 198) prévoient des périodes concrètes:

Durée d’utilisation:

  • Pour les harnais: 6-8 ans
  • Pour les systèmes de liaison (cordes/sangles): 4-6 ans

Les produits doivent être mis au rebut au plus tard après cette durée d’utilisation.

Notes importantes: Chaque produit de protection antichute est doté d’une plaque signalétique qui indique l’année de fabrication. Comme plusieurs mois peuvent s’écouler entre la fabrication et la première utilisation, la date servant au calcul de la mise au rebut est celle qui est indiquée sur le bon de livraison de Würth.

Pour cela, il faut inscrire la date du coupon de livraison sur la carte de contrôle du produit respectif. Cette date sert également de base pour le contrôle annuel imposé par la loi et réalisé par un expert. La condition est une durée de stockage ne dépassant pas 2 ans.

Un expert doit contrôler le parfait état de l’équipement de protection individuel antichute selon les besoins en fonction des conditions d’utilisation et des conditions d’exploitation, toutefois au moins tous les 12 mois.

Conclusion

L’EPI antichute compte parmi les équipements de protection les plus importants qui soient. C’est pourquoi il faut faire preuve d’une discipline stricte concernant le port, pratique qui en cas d’accident peut faire la différence entre la vie et la mort. Un contrôle à intervalles réguliers pour détecter les défauts et défaillances est indispensable à la garantie de la sécurité. En cas de doute, demandez conseil à un spécialiste avant d’utiliser une protection antichute. Des informations complémentaires peuvent être consultées directement sur le site de la SUVA.

 

Une liste de contrôle à jour pour vérifier votre EPI antichute peut être trouvée ici!

Vous trouverez des informations complémentaires ici dans notre brochure sur ce thème!

Beitrag teilen auf:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here